Catégorie dans Dispositifs alarmes

Dispositif d’alarme : comment choisir ?

Actuellement, les dispositifs d’alarme sont devenus de plus en plus discrets et efficaces. De ce fait, le nombre de particuliers séduits par leur utilisation augmente de jour en jour. Mais avant de pouvoir choisir un système quelconque, vous devez prendre en compte certains points clés. Ainsi, il vous sera plus facile de trouver l’appareil compatible à votre situation. Celui-ci saura exactement comment répondre à vos besoins en termes de sécurité et de confort d’utilisation. Voici ce que vous devez connaitre à ce sujet.

Différentes attributions d’une alarme

Schématiquement, une alarme domestique peut être considérée comme étant l’ensemble de quatre types d’éléments distincts. Leur fonction principale est de détecter et de prévenir les intrusions. Ainsi, de manière plus générale, il s’agit de surveiller les divers évènements pouvant se présenter dans votre résidence.

En premier lieu, il a les capteurs qui vont détecter la source de chaque évènement. Une fois que les capteurs ont émis le signal après la détection, les avertisseurs vont faire savoir qu’une intrusion se manifeste. Et pour cela, ils utilisent des moyens sonores, lumineux ou de télécommunication. En outre, il y a aussi la console qui permet de paramétrer et d’activer (ou désactiver) l’alarme. Ainsi, elle pourra être programmée en fonction du rythme de vie de chaque utilisateur. Pour finir, il y a la centrale d’alarme qui coordonne tous ces évènements.

Différents types de capteurs et d’avertisseurs

Avant de pouvoir choisir votre dispositif d’alarme, vous devez connaitre la spécificité de chaque composante. Ainsi, ce sera en fonction de l’usage que vous lui réservez que le dispositif sera choisi. Effectivement, c’est en fonction de la configuration de votre maison qu’il faudra choisir votre dispositif parce que cela va permettre aux capteurs de mieux détecter la présence de personnes indésirables.

En l’occurrence, vous avez le choix entre un détecteur de mouvement ou la protection volumétrique. Il suffit qu’une personne passe dans le champ de ses capteurs pour que l’alarme s’active. Il faut donc le placer en hauteur pour une efficacité maximale. Vous pouvez également opter pour un contacteur d’ouvrant qui est considéré comme étant une protection périphérique. À placer sur les portes, fenêtres ou volets, ce détecteur permet de signaler l’entrée d’un intrus dans la maison. En sa présence, il est impossible de fracturer discrètement les fenêtres. Après, de nombreux utilisateurs se tournent aussi vers le détecteur de vibration. Ses capteurs informent directement dès lors qu’une activité suspecte se présente au niveau de la serrure ou de la baie vitrée.

Choisir selon le mode d’installation

Outre tous ces paramètres, il est aussi à noter que le mode d’installation d’une alarme est aussi un point décisif pour son choix. De ce fait, vous devez choisir entre une alarme sans fil et une alarme filaire. L’une comme l’autre, présente des avantages et des inconvénients, mais ce n’est pas tous les modèles qui conviennent à tout le monde. Sachez alors que l’alarme sans fil est facile à installer, mais offre un niveau de sécurité qui laisse à désirer tandis que celle qui est filaire est beaucoup plus technique au niveau de l’installation, mais la sécurité qu’elle procure est optimale.

les différents éléments qui composent un système d’alarme

Ces derniers temps, le mal surgit de partout, le nombre de cambriolages monte en flèche. Devant de cette situation, il est plus qu’indispensable d’améliorer la sécurité de l’habitat. Si vous cherchez dispositif de sécurité à la fois pratique, économe, mais efficace, pensez à une alarme maison. Elle vous avertira en cas de danger. Mais avant de faire un achat, il est important de savoir les différents éléments qui composent un système d’alarme.

Les différents composants d’une alarme maison

L’alarme maison est un dispositif de sécurité le plus plébiscité, de par son efficacité et son prix répondant à tous les budgets. Elle vous signale en cas de tentative d’intrusion et d’accidents de la vie courante : noyade dans la piscine, incendie. Mais pour qu’elle puisse tenir toutes ses promesses, il faut que vous réunissiez tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement du dispositif.

Premièrement, il y a la centrale d’alarme. Au cœur du système, il est considéré comme le cerveau de l’alarme. C’est elle qui commande et exécute les ordres venant de tous les autres composants. . Elle déclenche les sirènes ou envoie des messages vocaux ou écrits aux numéros du propriétaire de la maison à sécuriser ou la société de télésurveillance. Après la centrale, il y a les différents détecteurs.

Comme leur nom l’indique, ils permettent de détecter les dangers qui se produisent dans leur zone de détection. Il existe plusieurs types de détecteurs. Ainsi, vous choisissez le dispositif qui répond à vos besoins. Ainsi, si vous souhaitez prévenir un incendie, vous devrez équiper votre alarme maison d’un détecteur de fumée. Si vous investissez dans un système d’alarme pour lutter contre toutes tentatives d’effraction, vous avez intérêt à acheter un détecteur de mouvement, de bris de vitre.

Enfin, il y a la sirène d’alarme, intérieure ou extérieure. En cas de danger, noyade dans la piscine, chutes dans les escaliers, départ du feu, la sirène se met à retentir pour avertir non seulement les occupants, mais aussi les voisinages.

Différents types de système d’alarme

Vous envisagez d’investir dans une alarme maison. Avant tout achat, il faut savoir qu’il existe deux grands principaux types de système d’alarme. Premièrement, il existe une alarme maison filaire. On l’appelle ainsi puisque ses composants, centrale d’alarme, détecteurs, sirènes, sont reliés entre eux par des câbles. Le modèle est sécurisant, car il est difficile, voire impossible à pirater. Et si jamais il y a un fil coupé, le système averti pour signaler le dysfonctionnement. Cependant, il est difficile à installer. Vous devez faire des saignées dans les murs pour encastrer les fils. Pour vous faciliter la vie, installez votre alarme filaire au moment de la construction ou durant des travaux de rénovation.

Ensuite, il existe une alarme maison sans fil. Contrairement au modèle précédent, les composants de l’alarme se communiquent via ondes radio. L’alarme est facile à installer, car elle n’a pas besoins des saignées. Si vous êtes locataire, ce dispositif de sécurité est fait pour vous. De plus, elle est évolutive. Vous pouvez à tout moment ajouter d’autres éléments comme des caméras de surveillance et d’autres détecteurs. Le seul bémol, c’est que l’alarme maison sans fil peut être piratée. Elle est sensible aux brouillages d’ondes.

Quels sont les différents types de dispositifs d’alarmes ?

Avec le taux d’insécurité qui ne diminue pas, il est toujours important de penser à la sécurité de ses biens et de sa famille. Pour cela, il existe plusieurs moyens d’y arriver, notamment l’installation d’un système d’alarme. Dans cette optique, il existe également différents types de dispositifs d’alarmes.

Les alarmes qui protègent contre l’intrusion

Les alarmes anti-intrusion sont parmi les plus prisées lorsqu’il s’agit d’un dispositif de sécurité. Leur fonction principale est bien sûr de dissuader et d’avertir en cas d’intrusion dans l’habitation. Elles se déclinent en deux modèles : les alarmes filaires et les alarmes sans fil.

Il est à noter qu’un système d’alarme est constitué de deux parties essentielles : la centrale d’alarme et les détecteurs. Les capteurs glanent les informations et les envoient à la centrale, puis celui-ci active la sirène. Donc, la liaison entre ces différents éléments peut se faire avec ou sans câblage.

En ce qui concerne les détecteurs, ils existent également en de nombreux modèles. Il y a notamment les détecteurs de mouvements, les détecteurs infrarouges, les détecteurs de fenêtres ouvertes, les détecteurs volumétriques et les détecteurs périmétriques. Bref, les alarmes anti intrusions sont comme celles qu’on trouve chez Motorisation Plus.

Les alarmes qui protègent contre les incendies

Les alarmes incendies sont également très importantes dans une maison. En effet, comme leur nom l’indique clairement, elles ont pour fonction de prévenir les incendies. Dans ce cas, ces types d’alarmes sont constitués de détecteurs de fumée, de détecteurs de flamme ou de détecteurs de chaleur.

Les détecteurs de fumée se déclenchent lorsqu’il y a de la fumée tandis que les détecteurs de chaleur s’exécutent lorsque la chaleur devient anormale dans une partie de l’habitation. Il faut préciser que depuis le 8 mars 2015, les alarmes anti-incendie sont devenues obligatoires en France.

Pour renforcer les alarmes anti-incendie, il y a les alarmes anti-gaz. Cela se traduit par l’installation de détecteurs de monoxyde de carbone. Donc, ces capteurs se déclenchent lorsque certains matériaux entrent en combustion. Très pratique en cas de fuite de gaz et peut donc éviter des asphyxies ou des explosions.

Les vidéosurveillances et télésurveillances

On peut également considérer le système de vidéosurveillance et de télésurveillance comme des dispositifs d’alarmes maison. Après tout, leur fonction principale est aussi de garantir une sécurité optimale à une habitation ou à une propriété.

Dans ce cas, en plus des différents détecteurs, ce système utilise des caméras qui peuvent être analogiques ou numériques. Et comme il y a donc détection d’images, la centrale d’alarme est donc composée de moniteurs et d’enregistreurs.

Un coffre-fort qui ne s’ouvre pas : comment y remédier ?

Il existe différents moyens de se mettre à l’abri des cambrioleurs. Hormis les alarmes et les caméras de surveillance, vous pouvez par exemple utiliser un coffre fort de maison. C’est une sorte de boite métallique qui vous servira pour ranger vos objets précieux dans un lieu sûr. Son rôle principal est donc de protéger vos biens de valeur des personnes mal intentionnées, des incendies, et des inondations. Cependant, comme tout dispositif de sécurité, un coffre-fort peut tomber en panne. Mais comment y remédier ? Tour d’horizon sur le sujet.

Le coffre fort dans tous ces états

Sur le marché, il existe d’innombrables modèles de coffre fort. Ces derniers se distinguent particulièrement entre eux par leur système de verrouillage. Ainsi, on peut citer les coffres forts à clé qui s’ouvrent par le biais d’une clé, les coffres forts à combinaison mécanique ou électronique qui ne s’ouvrent qu’avec une combinaison de codes, et les coffres forts biométriques qui nécessitent l’emprunte digitale de son propriétaire pour s’ouvrir.

Par ailleurs, un coffre-fort peut être à poser ou à encastrer. Ce qui fait la différence entre ces deux modèles de coffre c’est qu’un coffre à poser est plus lourd qu’un coffre à encastrer. Qui plus est, un coffre encastrable est bien plus sécuritaire, car il est facile à camoufler. Il peut être installé dans le mur que l’on cache ensuite sous un cadre photo, ou dans le sol pour être recouvert par un tapis par exemple.

Comme évoquer un peu plus haut, un coffre fort sert principalement à stocker les objets de valeurs. Il ne peut toutefois contenir que les objets de petites et moyennes tailles, comme les bijoux, les dossiers confidentiels, les pièces d’identité, ou encore de l’argent liquide. Si vous voulez donc ranger des objets plus volumineux, une armoire forte est bien plus adéquate.

Tout sur le déblocage d’un coffre fort

Votre coffre refuse-t-il de s’ouvrir ? Pas de panique ! Il existe bel et bien des moyens pour y remédier. Comme pour un coffre fort à clé, la perte de la clé est souvent la source du blocage du coffre. Dans ce cas, vous êtes mené à faire appel à un professionnel qui remplacera votre serrure de coffre et qui vous délivrera une nouvelle clé. De même que si votre clé s’est cassée dans la serrure, il vous est également recommandé de recourir à un serrurier expérimenté pour remplacer la serrure et vous procurer une nouvelle clé.

Pour ce qui est des coffres électroniques, l’oubli du code est un souci majeur. Cependant, ces modèles de coffre sont souvent accompagnés d’une clé d’urgence. Pour le débloquer, vous n’avez donc qu’à servir de cette clé dont la serrure se trouve en dessous des piles qui, quant à elles, sont posées sous le panneau à code. Sans clé d’urgence, le forage reste la seule solution. Un spécialiste est le mieux placé pour s’en occuper. Il vous assurera un travail de qualité tout en vous assurant le bon fonctionnement de votre système de fermeture. Il est du moins nécessaire de trouver le bon serrurier.

coffre blindé à poser ou encastré : quelle solution choisir ?

Le choix d’un équipement de sécurité comme le coffre-fort passe par plusieurs étapes avant la finalisation de l’achat. Nombre de paramètres sont donc à considérer avant de pouvoir profiter des avantages qu’il peut offrir. Donc, il convient d’être d’effectuer un comparatif entre tous les dispositifs qui vous intéressent. Pour le choix d’un coffre-fort blindé, les utilisateurs ont souvent du mal à opter pour celui qui est à poser ou à encastrer. Vous trouverez les informations nécessaires pour faire le bon choix dans le présent dossier. Tout de suite les détails.

Coffre-fort blindé

Comme son nom l’indique, ce genre de coffre-fort présente une configuration différente des autres types de coffre. Que ce soit au niveau de l’intérieur ou de l’extérieur, sa résistance est nettement plus élevée parce qu’aucune pénétration d’éléments extérieurs, notamment le feu ou l’humidité, n’est possible. Outre cette résistance, la serrure d’un coffre-fort blindé est également très performante. Bien entendu, vous avez le choix entre une serrure à clé ou une serrure électronique, mais le niveau de résistance au crochetage sera toujours satisfaisant. Il est possible de choisir un coffre-fort blindé pour la maison comme pour le bureau. Ici, c’est la capacité du coffre qui est à considérer en fonction du volume d’objets à stocker.

Type de pose

Vous pouvez choisir entre un coffre-fort blindé à encastrer ou à poser, mais le tout est de vous en tenir à ce qui convient le plus à votre situation. Aussi, tout dépend de la dimension du coffre-fort parce que dès lors qu’il sera trop volumineux, il n’est pas possible de l’encastrer. Prenons l’exemple d’une armoire forte qui sera destinée pour le stockage des documents importants dans une société ou pour la sécurisation des fusils à la maison. Ce genre de coffre n’est pas tout à fait conçu pour être encastré, car le mur ne pourra peut-être pas supporter son poids. De ce fait, il sera obligatoire de prendre un coffre-fort à poser si vous l’envisagez pour cet usage. Par ailleurs, pour ceux qui souhaitent acquérir un coffre-fort blindé pour un usage particulier (ici, le volume d’objets à stocker n’est pas trop élevé), vous pouvez parfaitement choisir entre ceux qui sont à encastrer dans le mur ou dans le sol. Ce type de pose permet d’accroitre encore plus le niveau de sécurité que le coffre pourra vous offrir. C’est donc une bonne option pour ceux qui craignent la sécurité dans leur entourage.

Comment choisir ?

Il existe plusieurs façons de procéder au choix d’un coffre-fort blindé, mais la meilleure est de se faire guider par un professionnel. Effectivement, compte tenu de l’importance d’un tel investissement, il est recommandé de demander l’avis d’un expert dans le domaine avant de s’engager. Ainsi, vous n’aurez pas à vous soucier d’un éventuel regret suite à l’achat. Cette démarche est toujours conseillée même si vous avez déjà choisi préalablement le type de coffre-fort qui conviendra parfaitement à votre situation et qui sera capable de répondre à vos exigences.

Quel type d’interphone vidéo choisir ?

Vous en avez assez de sortir à chaque fois qu’on sonne à la porte ? Vous avez donc pris la décision d’installer un interphone vidéo. C’est effectivement un moyen efficace pour éviter le dérangement lorsque quelqu’un vous cherche. De plus, la sécurité est plus sûre quand on voit la personne qui sonne avant d’aller ouvrir. Cependant, il n’est pas raisonnable de foncer tête baissée et d’acheter le premier appareil que l’on vous propose. Vous avez bien fait de demander quel type d’interphone choisir vu le nombre de modèles qu’il y a sur le marché.

Quels sont les critères de choix d’un interphone vidéo ?

À la différence d’une sonnette ou d’un interphone audio, l’interphone vidéo comme son nom l’indique permet au visiteur et au propriétaire de discuter face à face. Pour bien profiter de cet avantage, il faut que l’image de l’interphone soit de bonne qualité. Ainsi, vous pourriez voir plus clairement qui ou à quoi ressemble la personne qui vous cherche. Donc, opter pour un appareil dont la caméra est puissante et l’écran à haute résolution.

Pensez à prendre en compte les options de l’appareil que l’on vous propose. Il existe des visiophones équipés d’une gâche électrique et d’un contrôle à distance pour commander l’ouverture et la fermeture du portail. D’autres sont dotés de caméra infrarouge qui permet de voir bien voir la nuit. Il y en a aussi des modèles qui ont la capacité d’enregistrer des vidéos en cas de problème comme un cambriolage.

Dans le cas d’un interphone vidéo sans fil, prenez soin de vérifier la portée de l’appareil. Un visiophone sans fil doit avoir une bonne portée pour une meilleure interaction. Prenez le temps de calculer la distance qui sépare les deux boitiers (platine de rue et moniteur intérieur).

Que choisir entre interphone vidéo filaire et visiophone sans fil ?

Commençons par l’interphone vidéo filaire. Avec ce modèle, la platine de rue et le moniteur sont reliés par des câblages. Il utilise généralement 4 fils électriques si deux fils suffisent pour un interphone audio. L’interphone vidéo filaire est très efficace et performant. Le problème avec ce système, c’est son installation qui demande d’énormes travaux. Notamment sur l’acheminement des câbles de la maison vers le portail. Et plus vous avez des postes intérieurs, plus la mise en place devient complexe. Dans ce dernier cas, vous aurez besoin de l’aide d’un électricien.

En ce qui concerne l’interphone vidéo sans fil, il fonctionne à l’aide d’onde radio. La portée moyenne de ces appareils est de 300 m sans obstacle. La platine de rue est alimentée par des piles qu’il faut vérifier et remplacer à chaque fois. L’avantage avec le visiophone sans fil c’est sa facilité d’installation surtout si l’on prévoit d’installer plusieurs moniteurs d’intérieurs. En revanche, il n’est pas aussi performant que le modèle filaire à cause de son mode de fonctionnement. En effet, la transmission peut être perturbée occasionnant une faille dans sa performance.

Le système d’alarme, un atout pour mettre en valeur une maison à vendre

Vendre un immobilier n’est pas chose facile, car il faut que l’immeuble objet de la vente doive répondre aux exigences du futur acquéreur. Pour mettre toutes les chances de votre côté lors de la vente de votre bâtiment, vous devez récapituler ce que souhaite tout propriétaire d’une maison. Du fait de la recrudescence de l’insécurité actuelle, sans doute, tous les nouveaux acquéreurs souhaitent vivre dans un environnement sécurisant. Dans cette optique, la mise en place d’un système d’alarme dans une maison à vendre est un atout pour la mettre en valeur.

La sécurité, un critère de choix lors de l’achat d’un immeuble

Qui ne désire pas vivre dans un environnement serein et à l’abri de l’insécurité ? Il est évident que les nouveaux acquéreurs d’un bien immobilier mettent comme critère essentiel la sécurité de la maison où ils vont acheter. Aussi, si vous souhaitez vendre un immeuble au meilleur prix, pensez à le mettre en valeur. Et ce, en l’équipant d’un système d’alarme. Il s’agit d’un véritable système de sécurité pour maison grâce auquel les occupants seront avertis à temps réel du danger qui menace l’habitat. En effet, l’alarme permet de signaler toutes tentatives d’effraction en alertant les voisinages et le propriétaire par le biais de la sirène. Certains modèles agissent par contre silencieusement en envoyant tout simplement un message vocal au numéro du propriétaire ou d’une société de télésurveillance en cas d’intrusion. Ce n’est pas tout, un système d’alarme permet de signaler un incendie, une fuite de gaz, etc.

Quel système d’alarme choisir ?

Il existe deux principaux types d’alarmes maison : filaire et sans fil. Si vous prévoyez d’installer un appareil de sécurité au moment de la construction de l’immeuble, le mieux est d’utiliser une alarme filaire. Elle est efficace dans la mesure où elle est difficile à pirater. Comme la centrale d’alarme est reliée aux différents détecteurs et à la sirène, les brouilleurs d’ondes ne trouvent pas de code à pirater. Mais elle est seulement difficile à mettre en place puisque les câbles doivent être encastrés dans les murs de la maison. C’est pourquoi il faut prévoir l’installation le jour de la construction de l’immeuble.

Mais si vous souhaitez installer un appareil de sécurité dans une maison existante, c’est-à-dire dans le but de mettre en valeur l’immobilier à vendre, vous avez intérêt à choisir un système d’alarme sans fil. Celui-ci est facile à poser puisqu’il n’a pas besoin de fils lors de l’installation. Il faut juste fixer les détecteurs, la centrale et la sirène à leur place et faire la programmation.

La serrure en guise de première sécurité pour son logement ?

La serrure est l’élément de base qui permet de verrouiller et déverrouiller votre fenêtre, portillon et toutes vos portes. C’est donc un dispositif indispensable pour prévenir des cambriolages et des effractions. Notez qu’une serrure peut se décliner sous différents types et ce, allant de modèles classiques aux modèles multipoints. Ainsi, le choix est large, tout dépendra de votre budget et du niveau de sécurité recherché.

De quoi est composée une serrure ?

Comme dit plus haut, la serrure est le dispositif qui permet d’actionner ou de fermer une porte. Et même si on l’utilise quotidiennement, la majorité d’entre nous ignorent sa composition. Concrètement, la serrure est composée d‘un cylindre, de pêne et de gâche. Le cylindre est le composant qui accueille la clé permettant de bloquer ou débloquer la serrure. Il se présente sous la forme de tube avec une partie fixe appelée stator et une partie mobile appelée rotor.

Concernant le pêne, c’est un élément en forme de tige de fer qui pénètre dans la gâche pour fermer la porte. Il peut être de différents types : à ressort, pêne en bord, celui à dormant et celui à pignon. Le pêne à ressort est très simple à manipuler puisque son activation ne nécessite même pas l’usage d’une clé. Par contre, le modèle à dormant, lui, requiert impérativement l’utilisation d’une clé. Il a l’avantage d’être retenu par un ressort. Pour finir, le pêne à pignon est un modèle que l’on trouve habituellement dans les serrures ayant de multiples points de fermeture.

S’agissant du dernier composant d’une serrure et non le moindre : la gâche. Elle a pour rôle de recevoir et bloquer le pêne permettant ainsi de verrouiller la porte. Il existe deux types de gâches : la version mécanique et celle électrique. Pour plus de sécurité et de confort, préférez la gâche électrique qui se contrôle à distance au moyen d’un digicode ou d’un bouton.

Une serrure : comment bien choisir ?

On recense trois types de serrures : les modèles en applique, encastrés et ceux carénés. Très pratiques, les serrures encastrées ont la particularité d’être invisibles certes, mais néanmoins très pénible à remplacer. En effet, il faut tenir compte de la dimension des cotes ainsi que celle des pênes. Pour ce qui est des serrures en applique, elles se fixent sur la façade de la porte et son pêne a l’avantage d’être réversible. Résultat : vous n’aurez pas à vous préoccuper du sens de l’ouverture de votre porte. Enfin, les serrures carénées sont robustes, esthétiques et très résistantes. Habituellement, elles se fixent sur les emplacements larges. C’est la version améliorée de la serrure en applique.

Par ailleurs, retenez qu’il y a actuellement des serrures multipoints qui possèdent plusieurs points de fermeture. Ce sont les meilleures options pour veiller à la sécurité de votre porte. Qui plus est, elles sont déjà certifiées A2P.

Quelle sécurité pour ma porte de garage ?

Afin d’éviter toute surprise désagréable, pensez à sécuriser la porte de votre garage. Découvrez dans cet article comment renforcer la sécurité de votre porte de garage.

La serrure haute résistance

Plutôt que de vous contenter d’une serrure classique, misez pour une serrure haute résistance, telle que la serrure multipoints. Pour vous assurer de la qualité et de la fiabilité, vérifiez la certification A2P. Si vous aussi, vous avez opté pour une porte qui s’ouvre par l’extérieur, pensez à un boîtier avec digicodes requirent un code personnalisé.

La serrure anti-soulèvement

Vous qui avez misé pour une porte de garage basculante, pourquoi ne pas installer une serrure anti-soulèvement ? Celle-ci s’installe au pied du garage à l’extérieure et compliquera la tâche à toute personne voulant soulever la porte.

La serrure à clés

A installer à l’intérieur du garage, ce type de serrure se déverrouille à l’aide d’une clé, d’une poignée ou encore d’une béquille. Si vous avez misé pour une porte battante, vous devez poser le coffre serrure entre les deux vantaux. De cette façon, les vantaux seront fixés l’un à l’autre. Dans le cas d’une porte en accordéon ou coulissante, le coffre serrure doit être posé en applique sur le côté de la porte. Pour les portes de garage sectionnelles et basculants, prenez note que vous pouvez trouver des serrures à clés qui disposent d’un coffre central avec 2 points de fermeture de chaque côté de la porte de garage.

La barre de sécurité

Afin de solidariser les ouvrants de la menuiserie entre eux et ainsi les fixer à la maçonnerie, pensez à la barre de sécurité. L’installation de barre de sécurité reste possible que vous ayez misé pour une porte de garage coulissante, battante ou en accordéon.

Le système à goupilles ou targette

Ce système est adapté aux portes sectionnelles, basculantes et à enroulement. A fixer sur les 2 côtés de la porte, les targettes s’introduisent dans les percements effectués sur les deux rails latéraux.

Le cadenas

Le cadenas se place dans l’axe central de la porte pour l’ancrer au sol et prévenir toute tentative d’arrachement ou de soulèvement. Ceux conçus avec un matériau type fonte et/ou acier cémenté sont les plus résistants. En effet, ils assurent une excellente résistance aux perceuses, masses, coupe-boulons et scies.

Le moraillon

Il s’agit d’une pièce métallique mobile et plus exactement, d’un système de patte articulée (ou non), lequel permet de cadenasser la porte, côté intérieur. A fixer sur le bâti, le moraillon est adapté aux portes de garage sectionnelles, basculante ou à enroulement. Grâce à celui-ci, la porte de votre garage sera maintenue fermée.

Le sabot

Cette anneau ou garniture de métal vous permet de protéger le pied de votre porte de garage. Vous devez l’encastrer dans le sol au pied de votre porte de garage, du côté extérieur. Un demi-cylindre permet de sécuriser l’ensemble. Le sabot convient aux portes sectionnelles et celles à enroulement. Néanmoins, vous pouvez également trouver des modèles qui conviennent à votre porte de garage basculante.

Le détecteur de mouvement

Grâce au détecteur de mouvement, vous ne pouvez qu’optimiser la sécurité de votre porte de garage. Grâce à ce dispositif de détection, vous serez toujours prévenu de toutes les actions sur votre porte de garage. Sans oublier que le détecteur de mouvement joue également un rôle de dissuasion.

Sécurité de porte de garage, avez-vous pensé à un système de motorisation ?

Un système de motorisation vous assure confort et gain de temps, mais pas seulement ! Grâce à celui-ci, vous renforcez également la sécurité de votre porte de garage. En effet, il est difficile, voire impossible de forcer une porte de garage motorisé, une fois celle-ci verrouillée.

Quelle sécurité pour mon portail ?

Une clôture, aussi résistante qu’elle soit n’est rien sans un portail bien sécurisée. Cet équipement joue un rôle important dans la sécurisation d’un bâtiment, car c’est le portail qui empêche les intrus de pénétrer dans la cour. Pour que ce dispositif d’entrée soit d’une barrière infranchissable, il faut améliorer son niveau de sécurité. Alors, comment faire pour bien sécuriser le portail ?

Mettre en place un interphone

Nombre de personnes se font déjà agresser en ouvrant le portail à un inconnu. Devant une telle situation, il s’avère prudent d’installer un interphone sur le portail. Pour les néophytes, cet appareil permet d’identifier à distance la personne qui sonne à la porte. Il existe deux types d’interphones : audio et vidéo. Mais si vous souhaitez optimiser davantage votre portail, le mieux est d’utiliser un interphone vidéo. Celui-ci est équipé d’une platine rue, accessoire doté d’une caméra, d’un micro et de haut-parleurs. La personne qui souhaite vous rencontrer est filmée par la caméra et l’image sera transmise directement à l’écran du moniteur. Vous pourrez ainsi visualiser le visage de votre visiteur et décidez ou non de l’ouvrir.

Équiper le portail d’un système de sécurité

Pour renforcer le niveau de sécurité de votre portail, ne vous fiez pas à la robustesse de son matériau. Bien qu’il soit résistant, des voleurs pourraient encore l’abîmer. Pour éviter les mauvaises surprises, il est rassurant d’équiper le portail d’un système de sécurité fiable. Sur le marché, il existe plusieurs solutions pour rendre votre dispositif d’ouverture plus sécurisant. Vous pouvez l’équiper d’une alarme. Pour ce faire, fixez un détecteur de mouvement au dessus du portail. Une vidéosurveillance fera également l’affaire.

En cas de tentative d’effraction, l’appareil transmet l’information à la centrale qui va déclencher l’alarme. Ce système de sécurité a un effet dissuasif. Grâce au son retentissant, le cambrioleur sera obligé de prendre la fuite. Mais si vous souhaitez prendre les intrus à l’improviste, vous pouvez opter pour un système de sécurité sans sirène. L’appareil envoie tout simplement le message sur votre Smartphone ou votre tablette. Vous pourrez ainsi contacter votre société de télésurveillance pour qu’il appréhende le malfaiteur par surprise.

Quant au choix du type de votre alarme, vous trouverez sur le marché une alarme filaire et une alarme sans fil. Ces deux appareils ont chacun leurs spécificités, mais leur rôle reste la même : avertir les propriétaires de la maison en cas de danger notamment une infraction.